Le blog de Creuse Résistance

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Vichy

Fil des billets

samedi 3 octobre 2020

Une rafle Bourganeuf, 21 juillet 1944

Une rafle Bourganeuf, 21 juillet 1944
Marie-Françoise Greminger
éditions Points d'Æncrage

Ce livre, fruit de plusieurs années de recherches, relate les douloureux événements qui se sont déroulés en juillet 1944. La brigade Jesser sévit dans tout le département de la Creuse et particulièrement dans le secteur de Bourganeuf. Si l’arrestation de nombreux maquisards suivie de leur enfermement dans la Tour Zizim avant déportation reste dans les mémoires, la rafle de juifs regroupés dans ce même édifice et également déportés semble, elle, bien oubliée et même méconnue. Pourtant, si on excepte les rafles de 1942 et 1943, celle-ci pourrait être la plus importante opérée dans le département.
La ville, comme toute la Creuse, compte de nombreux juifs, réfugiés pour certains depuis le début de la guerre. Vingt d’entre eux  sont arrêtés sur ordre de la Gestapo, quinze périront dans les camps. Parmi ces derniers, six membres de la même famille dont une enfant de quatorze ans. Trois personnes réussiront à s’évader pendant le transport dont un garçon de treize ans et seulement deux jeunes femmes reviendront des camps. C’est le témoignage des rescapés qui permet au lecteur de suivre le déroulement de la rafle, leur long périple dans une France qui se libère et, pour ceux qui n’ont pu s’échapper, leur arrivée à Auschwitz par le convoi 82. Les souvenirs d’une jeune fille de seize ans décrivent les étapes de son parcours personnel jusqu’à sa libération en 1945.
Dans la première partie du livre et, en s’appuyant sur de nombreux documents, l’auteure retrace la vie de la population juive à Bourganeuf. Les raisons de leur installation dans cette ville, leurs moyens d’existence, les menaces qui pèsent sur eux. Il y est question aussi des rafles qui ont précédé celle du 21 juillet 1944.

Marie-Françoise Greminger, née à Bourganeuf en 1942 a vécu entourée d’enfants juifs jusqu’en 1946. Elle a beaucoup entendu parler de cette rafle par sa mère, mais n’en avait pas mesuré  l’importance. Ce n’est qu’en 2016, après avoir fait la connaissance de la famille Cahen (dont 6 membres ont été exterminés), que des informations lui ont donné le désir d’entamer des recherches et sortir de l’oubli ces victimes du nazisme.
Auparavant, elle a travaillé à Radio France pour la station locale de Guéret et pour France Culture.
Elle a également publié :
« Antoine Coudert » éd. Gallimard coll. Haute Enfance
« Tristan L’Hermite, le chant des poètes » éd. Alexandrines  ouvrage collectif « Balade en Limousin »
« J’ai trois ans » éd. Points d’Æncrage dans le livre de Christophe Moreigne « La mention rouge »
à paraître en 2021« Où sont les autres ? » éd. Les Ardents Éditeurs
Elle est membre de l’ARROC (Association pour la Recherche sur la Résistance et l’Occupation dans la Creuse) et partage sa vie entre Bordeaux et Bourganeuf.
Le livre est disponible dans les librairies de la Creuse ou par contact à http://www.creuse-resistance.fr/
01 La Rafle02 La Rafle





samedi 13 juillet 2013

Christophe Moreigne nous éclaire sur l’histoire des nomades dans la Creuse

La Montagne, 13 juillet 2013
« Christophe Moreigne nous éclaire sur l’histoire des nomades dans la Creuse
Alors que la question des nomades agite l’actualité estivale, Christophe Moreigne nous éclaire sur le sort qui leur était réservé dans la Creuse, entre 1940 et 1946.
Christophe Moreigne, auteur de l'étude Les Nomades dans la Creuse, 1940-1946, parue dans les Mémoires 2013 de la Société des sciences naturelles, historiques et archéologiques de la Creuse (SSNHAC), est aussi co-auteur, avec Guy Avizou et Pascal Plas, de l'ouvrage paru fin 2012, La Creuse pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'est livré à de patientes recherches aux Archives de la Creuse, sur ces années marquées par des zones d'ombre. »
Pour lire la suite, cliquer sur le lien :
Vichy et les nomades en Creuse